mobile first

Mobile First : pour bien s’y préparer

Depuis quelques temps, Google communique sur son projet Mobile First, qui consiste à explorer la version mobile des sites Internet et à les référencer en conséquence. Le mois dernier, le moteur de recherche publiait ses derniers conseils pour bien se préparer au projet…

Rappels sur le projet Mobile First

Annoncé depuis déjà 2016, le projet Mobile First risque de modifier considérablement la façon dont Google analyse les sites Internet. En effet, ce sera prochainement la version mobile du site qui sera davantage prise en compte, au lieu de la version desktop, qui était la version explorée par l’algorithme depuis toujours.

Le trafic sur mobile prenant de plus en plus d’ampleur, il était devenu indispensable de posséder un site responsive, pour le confort des utilisateurs. Avec cette réforme de Google, il est maintenant essentiel de soigner la version mobile de son site Internet pour son référencement !

Quels sont alors les recommandations du moteur de recherche Google pour bien préparer son site à ce grand changement à venir ?

Tous les conseils pour préparer son site au Mobile First

Il est tout d’abord recommandé de fournir un contenu similaire entre la version desktop et la version mobile : le texte, les images et leur attribut alt, les vidéos… De même, les données structurées et les métadonnées (les titres, méta description et hreflang) doivent figurer sur les deux versions et être identiques.

Les liens hreflang, utilisés pour l’internationalisation, doivent faire l’objet d’un travail particulier : les hreflang pour mobile doivent renvoyer vers les versions des URL pour mobile, et de même pour les hreflang pour desktop.

Concernant l’hébergement, il est conseillé de vérifier que les serveurs ont la capacité de gérer la fréquence d’exploration. Cependant, ce point concerne uniquement les sites hébergés sur un autre hôte (les sites de type m.).

Source : abondance.

EMD

Qu’est-ce qu’un EMD ?

En référencement, un EMD (Exact Match Domain) désigne un nom de domaine reprenant une requête exacte, correspondant à la thématique du site Internet, par exemple : restaurant-lille.com. Utiliser un EMD est une technique autrefois utilisée par les référenceurs pour booster le SEO de leurs sites. Mais qu’en est-il de cette stratégie aujourd’hui ?

EMD

L’intérêt des EMD en référencement ?

Il y a quelques années, utiliser un EMD avait un poids considérable dans le référencement d’un site pour deux raisons principales :

  • Tout d’abord, le nom de domaine reprend les termes exacts de la requête sur laquelle on souhaite se positionner,
  • Ensuite, parce qu’il est alors beaucoup plus simple d’obtenir des backlinks sur le mot clé en question.

Beaucoup de référenceurs ont donc utilisé cette technique de façon abusive, donnant lieu à des URL du type pizzeria-bordeau-pas-cher.com… Suite à quoi, Google a lancé deux mises à jours de son algorithme au début des années 2010, visant à baisser le poids accordé à la présence des mots clés dans le nom de domaine et à dévaloriser les sites abusant de ce type de technique.

Les EMD aujourd’hui : un effet négatif ?

Aujourd’hui, utiliser un EMD n’a plus le même impact qu’il y a 5 ans. Si la présence de mots clés dans le nom de domaine peut avoir un effet positif, celui-ci est très faible et cela ne suffit pas à positionner un site sur la requête correspondante.

De plus les EMD présentent plusieurs inconvénients. Ils limitent le développement de la marque et créent des confusions puisque la marque n’est pas apparente dans l’URL du site Internet, ils peuvent être très chers, sans parler du risque de suroptimisation sanctionné par Google.

Comment optimiser son URL ?

Le mieux est de choisir le nom de son entreprise comme nom de domaine. Cela réduit le taux de rebond, prolonge le temps de visites des internautes, ce qui a un poids considérable dans le référencement du site. De plus, cela est également judicieux pour une bonne image de marque et une meilleure crédibilité auprès des internautes.

Sources : Cibleweb.com, 1and1.fr

avis clients

Le poids des avis clients sur le référencement

Toute entreprise aime mettre en valeur les avis clients favorables sur son site Internet, dans la mesure où ils ont un pouvoir non négligeable sur leur crédibilité et leur e-reputation. La plupart des internautes tiennent compte des avis avant de faire un achat en ligne, se renseignent sur les réseaux sociaux ou sur des plateformes telles que Yelp ou TripAdvisor avant de se décider. Mais les avis clients peuvent aussi avoir un poids dans le référencement.

avis clients

Comment les avis clients influencent le référencement d’un site ?

Les moteurs de recherche utilisent maintenant les avis clients en tant que « contenu », de la même façon qu’ils analysent le contenu du site en lui même, pour ajuster les positions dans les pages de résultats de recherche.

Les robots tiennent alors compte de plusieurs éléments dans leur algorithme : le nombre d’avis par site, la crédibilité des sites sur lesquels sont postés les avis, le nombre de sites différents et le score moyen accordé par les internautes.

Les « rich snippets » affichés sur les pages de résultats (prix, avis, date et lieu d’événements…) et générés par les robots grâce à un fichier de développement, permettent d’améliorer la lisibilité des résultats et donc d’améliorer la visibilité du site dans les SERP. Si celui-ci comporte des avis positifs (sous forme de note), Google le prendra en compte. Celui-ci a cependant annoncé que le développement des rich snippets ne garantissait pas leur apparition dans une page de résultats.

Comment jouer sur ce levier ?

Leur impact étant non négligeable, il est très important de pousser ses clients à donner leur avis s’ils ont été satisfait de leur produit ou de leur prestation. La première étape est de créer un profil sur plusieurs réseaux sociaux, sur Google My Business et sur des annuaires correspondant à son secteur d’activité.

Il est positif pour le référencement également de répondre aux avis laissés sur toute plateforme, car cela constitue un contenu plus important et témoigne de la réactivité du site.

Sources : 1ère position, Brand Advocacy

PBN

SEO : point sur les « PBN »

Le travail des référenceurs comporte de nombreuses techniques : travail sur la structure du site, travail sur son contenu, netlinking… Certaines pratiques sont plus ou moins bien vues par Google et peuvent donc présenter des risques de sanctions. Le « PBN » est l’une des grandes tendances du moment.

PBN

PBN : quelle est leur utilité ?

L’abréviation PBN, pour « Private Blog Network », désigne un réseau de sites Internet créé dans le but de mettre en place artificiellement un grand nombre de liens vers un site principal. Cela permet alors de faire remonter le site dans les résultats de recherche. Utiliser un réseau de sites pour référencer un site permet au référenceur des créer un grand nombre de liens à sa guise et d’améliorer le positionnement de son site (ou de celui de son client) de façon très rapide. De plus, on utilise généralement pour cela des noms de domaines expirés : les sites du réseau bénéficient alors du l’ancienneté du nom de domaine et les backlinks ont donc plus de poids.

Cette technique est considérée comme du « spam » pour Google. Relevant du « Black hat SEO », la technique du PBN présente donc des risques si l’on décide de l’utiliser pour référencer ses sites.

Quel est le risque d’utiliser des PBN ?

Les sites et blogs qui constituent les PBN sont généralement des réseaux de sites « bourrés de liens », qui ne sont jamais consultés, présentant des contenus de faible qualité qui ont uniquement pour but de placer des liens sur des ancres particulières.

Étant donné que cette technique se démocratise de plus en plus auprès des référenceurs, il est possible que Google mette un jour en place une nouvelle mise à jour de son algorithme, qui sanctionne les sites utilisant cette technique.

Ceux-ci peuvent donc se voir perdre un nombre important de positions au mieux, ou disparaître complètement des moteurs de recherche dans le pire des cas.

Il est donc préférable d’utiliser des techniques plus propres : travail sur la structure du site, sur son contenu, utilisation de sites qualitatifs, rédaction de contenu unique… Votre site vous remerciera !

Sources : Abondance, Shadow Blog

Recherche vocale

La recherche vocale : quelles conséquences sur le SEO ?

De plus en plus de personnes utilisent la reconnaissance vocale pour effectuer une recherche sur Internet. Au total, 20% des requêtes sur Google sont formulées via cette nouvelle technique, de plus en plus adoptée par les internautes. Alors, quelles sont les conséquences sur le référencement naturel ?

Recherche vocale

LES RECHERCHES PAR RECONNAISSANCE VOCALE

On connaissait déjà Siri chez Apple et Cortana chez Microsoft. Les avancées technologiques permettant de retranscrire des paroles humaines en un texte exploitable par une machine ont amené petit à petit les internautes à faire leurs recherches à l’oral. Avec « OK Google », il suffit de poser une question à son téléphone pour afficher une page de résultats de recherche.

La recherche vocale est principalement utilisée pour connaître des horaires, un itinéraire, la météo ou encore pour l’aide aux devoirs… Aujourd’hui, c’est un adulte sur quatre et plus d’un adolescent sur deux qui l’ont adopté.

Plus rapide, plus pratique et utilisable quoi que l’on fasse, la recherche vocale prend de l’ampleur et va forcément entrainer des changements dans le référencement naturel. Alors quelles sont les conséquences ?

RECHERCHE VOCALE : CONSÉQUENCES SUR LE SEO

Avec cette nouvelle utilisation du moteur de recherche, les requêtes formulées ne sont plus les mêmes. On note plusieurs différences qui vont conditionner le travail à effectuer sur le référencement naturel.

Tout d’abord, les requêtes sont passées d’un enchainement de deux ou trois mots-clés à une phrase complète, et généralement sous forme de question. Par exemple : « Où acheter des bottes d’hiver à Paris ? » au lieu de « magasin de chaussures Paris ». De plus, la tendance de la longue traîne devient un levier de plus en plus important : la recherche vocale entraine des requêtes plus longues et plus précises.

La recherche vocale étant utilisée sur smartphone et tablette, il devient nécessaire d’avoir un site responsive pour répondre à la requête. Ce critère est devenu primordial pour le référencement, comme nous en parlions dans cet article sur l’indexation mobile. Également majoritairement utilisée par des internautes en déplacement, la recherche vocale aura davantage une influence sur le référencement local. La plupart des internautes l’utilisent sur la route, lorsqu’ils sont à la recherche d’un endroit.

ET À L’AVENIR ?

Certains prévoient déjà la fin du « mot-clé », qui est tout de même la base du référencement naturel. Ce que l’on peut dire aujourd’hui, c’est que l’apparition de la recherche vocale permettra sûrement de mieux répondre aux besoins des internautes, en proposant des résultats de recherche encore plus adaptés à leur requête.

Source : Journal Du Net

seo 2017

Les tendances SEO à suivre en 2017

Le référencement naturel et ses règles évoluant constamment, de nouveaux leviers de référencement seront à inclure dans nos stratégies SEO cette année. Iziweb Crea fait le point sur les 7 tendances SEO à retenir en cette nouvelle année 2017 pour optimiser son site.

seo 2017

QUELS SONT LES LEVIERS DU SEO EN 2017 ?

Tout d’abord, il ne faut plus négliger l’impact des médias sociaux dans sa stratégie de référencement. Bien que les liens publiés sur les médias sociaux soient répertoriés comme « no-follow » par Google, il semblerait que ces liens représentent tout de même des indicateurs supplémentaires pour le moteur de recherche.

Le support vidéo sera également un bon moyen de booster son SEO : de plus en plus vues par les internautes, de plus en plus présentes dans les résultats de recherche, les vidéos constituent un canal à exploiter.

Comme Google l’avait annoncé, avoir un site optimisé pour les mobiles, donc responsive, va devenir un critère très important pour un bon référencement. Pour plus d’informations, on vous renvoie vers notre article sur le sujet.

On peut également supposer que les applications mobiles vont prendre une importance considérable, voire surpasser les sites Internet dans les années à venir en terme de trafic.

Le comportement des internautes évolue avec le temps. On remarque que la recherche vocale sur smartphone est de plus en plus utilisée. 60% des adolescents l’utilisent en regardant la télévision, et 40% des adultes pour chercher leur chemin. Cela nécessite donc de produire du contenu en ayant ce facteur à l’esprit.

Les internautes étant de plus en plus à la recherche d’agrégateurs de contenu, comme par exemple Netvibes, HelloCoton, Paperblog, etc., ce type de site sera à l’avenir favorisé par Google dans son algorithme.

Enfin, le référencement local va très certainement prendre de plus en plus d’importance : les internautes autorisant Google à avoir accès à leur position, ils bénéficient alors d’un résultat de recherche personnalisé en fonction de là où ils se trouvent.

LES NOTIONS CLÉS À RETENIR :

  • Médias sociaux
  • Supports vidéos
  • Site responsive
  • Application mobiles
  • Recherche vocale
  • Agrégateurs de contenu
  • Référencement local

Source : Abondance

baidu

Comment fonctionne Baidu ?

Plus de 90% des internautes utilisent Google en France et dans de nombreux pays. Cependant, en Chine, le moteur de recherche qui est largement utilisé s’appelle Baidu. Lorsque l’on souhaite s’implanter en Chine, il est alors nécessaire de travailler son référencement naturel dans ce moteur de recherche.

baidu

BAIDU: QU’EST-CE QUE C’EST ?

Ce moteur de recherche est le plus utilisé en Chine, bien avant Google. On remarque de nombreuses similitudes avec celui-ci. Tout d’abord, son interface y ressemble beaucoup. Baidu possède un équivalent de Wikipédia, appelé Baike, et un équivalent des « questions / réponses » de Yahoo, sous le nom de Zhidao.

QUELS SONT LES CRITÈRES DE SEO DU MOTEUR DE RECHERCHE BAIDU?

Les critères de référencement de Baidu sont assez similaires à ceux de Google, mais on note tout de même des différences. Baidu accorde de l’importance au taux de rebond d’un site pour juger de sa pertinence. Si le taux de rebond d’un site est élevé, celui-ci sera mal classé dans les résultats de recherche.

La vitesse d’affichage des pages est à optimiser, dans la mesure où Baidu passe rapidement sur les différentes pages qu’il visite. Pour cette même raison, il est préférable de placer le contenu à référencer en haut de page.

Tout comme Google, le contenu dupliqué est sanctionné par le moteur de recherche.

Pour optimiser un site pour son référencement dans Baidu, il est préférable d’opter pour un nom de domaine en .cn, d’être hébergé en Chine et de proposer du contenu exclusivement chinois.

Enfin, il faut savoir que de nombreux sujets ne sont pas référencés: tout contenu anti-gouvernemental, pour adulte ou relatif au jeu (ou toute image liée à ces domaines) est censuré par le moteur de recherche.

Sources : Finance MagnatesJournal du Net

https seo

Passer en https pour améliorer son référencement?

HTTPS est une variante du protocole de communication client-serveur http, qui permet de sécuriser un site Internet. Il permet à l’utilisateur de vérifier l’identité du site web qu’il visite et de protéger les données envoyées via les formulaires. Il est notamment utilisé sur les sites permettant des transactions bancaires en ligne. Depuis 2010, le https est généralisé sur les réseaux sociaux.

https seo

L’IMPACT SUR LE RÉFÉRENCEMENT

En 2015, seulement 10% des sites indexés par Google étaient en https. D’après Moz, ce chiffre atteignait 25% début 2016 et est passé à 45% en juin dernier !

Le nombre de sites qui passent en https est donc de plus en plus important. Peut-on y voir un nouveau levier pour améliorer son référencement ? Bien que Google ait démenti l’information, selon Abondance, il s’agirait bel et bien d’un nouveau critère à prendre en compte dans son SEO.

QUELS SONT LES AVANTAGES ET LES INCONVÉNIENTS DU HTTPS ?

Avoir un site en https permet de sécuriser la connexion. Il est donc majoritairement utilisé dans le cas des sites e-commerce ou bancaires pour des transactions réalisées en toute sécurité. Il permet également de protéger les données. Pour l’internaute, naviguer sur un site en https, c’est une preuve de confiance.

Cela permettrait également d’améliorer son référencement. Google accorderait plus de poids aux sites en https qu’aux sites en http depuis quelques temps. Il s’agit donc d’un nouveau levier pour améliorer sa position dans les moteurs de recherche, qui peut être utilisé sur tout type de site, e-commerce ou vitrine.

L’inconvénient de passer son site en https est surtout financier : il s’agit d’une dépense supplémentaire. Généralement, cette dépense se fait sous forme d’abonnement annuel. Cependant, il est possible d’avoir accès au SSL de façon gratuite. Par exemple, Let’s Encrypt propose le SSL gratuitement.

Sources : AbondanceWebrankInfo

seo local

Pourquoi et comment travailler son référencement local ?

Lorsqu’un internaute cherche un service sur Internet, il a deux possibilités : il peut entrer une requête dans le moteur de recherche sans spécifier de zone géographique, auquel cas les résultats apparaissent en fonction de la position de l’internaute, ou il peut accompagner son mot-clé de la ville dans laquelle il se trouve. Dans ce cas là, les premiers résultats sont constitués de sites web ayant travaillé leur référencement local.

seo local

POURQUOI TRAVAILLER SON SEO LOCAL ?

Tout d’abord, pour la même raison que dans le cas du SEO non local. Etre visible et apparent sur la première page d’une recherche Google est bénéfique pour amener du trafic sur le site, dans la mesure où la plupart des internautes naviguent sur les deux premières pages et qu’une grande partie ne regarde que les résultats de la première page. Cela permet donc pour une entreprise d’attirer de nouveaux clients et d’augmenter ses ventes.

Ensuite, parce que travailler son référencement local et plus simple que d’essayer d’être positionné sur des requêtes génériques. Les mots-clés sont moins concurrencés. Par exemple, il est plus simple de travailler son référencement sur le mot-clé « restaurant Lyon » qu’uniquement « restaurant ».

QUELS CRITÈRES SONT À TRAVAILLER DANS LE SEO LOCAL ?

Comme pour tout référencement, les critères on-page doivent être optimisés. Le contenu de qualité est un critère pris en compte, le nombre de backlinks et leur qualité également.

Il existe cependant un outil à exploiter particulièrement lorsque l’on souhaite travailler son référencement local. Il s’agit de Google My Business. Cette page est d’une grande utilité car elle fournit des informations à Google concernant la zone géographique de l’entreprise, et elle est d’autant plus efficace si elle comporte de nombreuses informations. Pour optimiser sa page Google My Business, il faut entrer sa catégorie professionnelle, plusieurs informations concernant l’activité (les horaires d’ouverture, l’adresse, le numéro de téléphone…). Il est bien sûr indispensable de lier sa page Google My Business à son site web ! Enfin, si la page comporte des avis, du texte explicatif, des photos et des vidéos, cela permet de l’optimiser davantage.

SEO international

Le SEO dans une stratégie internationale

Une entreprise souhaitant s’implanter dans un autre pays, et donc proposer un site dédié, devra penser à de nombreux points clés pour optimiser son site et son référencement.

SEO international

L’ANALYSE DU MARCHÉ

La première étape consiste à analyser le marché du pays dans lequel on souhaite s’implanter. Il est essentiel de se renseigner sur les habitudes des internautes (qui sont forcément différentes) en terme de design, de comportement de recherche, de terminaux de navigation, de mots-clés recherchés, d’achat en ligne…

LE CHOIX DU NOM DE DOMAINE

Le choix du nom de domaine est également important, pour la notoriété de la marque et pour le référencement du site. Trois choix sont possibles : on peut utiliser un nom de domaine avec une extension par pays, utiliser un sous-domaine par pays, ou encore un sous-répertoire par pays. Si l’on parle uniquement de référencement, il vaut mieux privilégier la première solution. Il s’agit cependant de la solution la plus coûteuse.

L’HÉBERGEMENT

Pour choisir son hébergement, tout dépend du pays dans lequel on souhaite s’implanter. Certains pays (comme la Chine) exigent un hébergement dans le pays même. Tous n’ont pas cette exigence, mais il faut également prendre en compte le facteur suivant : le temps de chargement peut être long si le serveur se trouve dans un pays loin du pays visé. Pour héberger un grand nombre de sites destinés à plusieurs pays différents, le plus pertinent est d’utiliser un Content Delivery Network (CDN).

LA MISE À JOUR TECHNIQUE

Il peut être nécessaire de s’adapter à d’autres moteurs de recherche, en fonction du pays visé. Tous n’ont pas les mêmes critères techniques, il est donc important de se renseigner afin de pouvoir optimiser le site en conséquences.

Le code du site doit également comporter les balises « hreflang » afin de spécifier la langue de chaque page.

LA TRADUCTION DU CONTENU

Cela peut paraître une évidence, mais il est important de penser à traduire chaque élément du site ! Les URLs, les titles, les méta descriptions, les menus, les widgets, le contenu, les attributs alt et titles des images, la page 404… Cela peut prendre du temps, car une traduction littérale sera, dans la plupart du temps, peu pertinente pour l’internaute. Il est essentiel de proposer du contenu dans un langage parfaitement compréhensible et qui paraisse naturel à l’internaute.

LE LINKING

Enfin, pour optimiser le référencement de son site à l’international, il faut revoir la stratégie de linking. Le travail de recherche de sites de confiance dans le pays en question, s’il peut paraître long, est nécessaire.