Google Images

Google a modifié son interface de la « recherche images » il y a quelques temps. Cette nouvelle interface a été conçue pour une meilleure expérience utilisateur, la navigation est agréable et fluide. Mais concrètement, qu’est-ce cette mise-à-jour entraine pour les sites Internet ?

Google Images

Le trafic : principal bouleversement de la mise à jour

Auparavant, un internaute qui cliquait sur une image dans Google Images se rendait sur la page en question : l’image apparaissait en évidence et la page sur laquelle elle se trouve apparaissait en arrière plan.

Avec la nouvelle mise-à-jour, l’internaute qui clique sur une image se voit afficher l’image en question dans un cadre noir, avec possibilité de « consulter la page » ou d’ « afficher l’image », mais il ne quitte plus automatiquement Google Images.

Google Images

Conséquence : si l’internaute se contente de visualiser une photo sans se rendre sur la page, la visite n’est pas comptabilisée. Cela a donc entrainé une baisse de trafic importante sur de nombreux sites, notamment les sites de e-commerce.

Cependant, cette baisse de trafic doit être relativisée. La plupart des visites auparavant enregistrées grâce à Google Images correspondait à des internautes qui consultaient une page pour voir l’image en grand et / ou pour la télécharger, et qui ne visitaient pas forcément la page. Aujourd’hui, si la visite est comptabilisée, c’est que l’internaute a décidé de visiter la page, les données sont donc plus qualitatives. Cette mise-à-jour de Google Images permettrait donc d’avoir accès à des statistiques plus précises et plus fiables.

D’autres changements à prendre en compte

Avec cette nouvelle interface, un internaute qui clique sur une image a accès au titre de l’image (correspondant à la balisede la page), au nom du site et à un extrait de texte. Raison de plus pour soigner ses balises et son contenu !

Ce qu’il faut retenir : la mise-à-jour de Google Images entraine certes une baisse de trafic mais permet d’avoir des meilleures informations sur le trafic réel. Et les données affichées dans l’encart noir peuvent être un levier supplémentaire pour inciter l’internaute à visiter la page.

Sources : AbondanceLa Revanche des sites

requetes 2016

En cette fin 2016, Yahoo et Google nous communiquent quelques données sur les requêtes les plus demandées par les internautes. Rétrospective des recherches 2016 sur les moteurs de recherche Yahoo et Google…

requetes 2016

LES SUJETS LES PLUS RECHERCHÉS EN 2016

Chez Google comme chez Yahoo, c’est l’Euro 2016 qui domine les recherches de cette année 2016. On note également le jeu Pokémon Go dans les principales requêtes de Google. Suivent ensuite le tour de France, les Jeux Olympiques de Rio et l’élection américaine.

Yahoo nous fournit le TOP 10 des sujets d’actualité les plus recherchés :

  • Brexit
  • Crash d’Egyptair
  • Attentat de Nice
  • Panama Papers
  • Ali Bongo
  • Salah Abdeslam
  • Syrie
  • Grève SNCF
  • Myriam El Khomri
  • Séisme en Italie

Parmi les personnalités politiques, on note Hillary Clinton et Donald Trump. Du côté des célébrités, Kim Kardashian arrive en première, suivie de Céline Dion et Jeremstar.

LES RECHERCHES EN FRANCE SUR GOOGLE

En France, les personnalités politiques les plus recherchées sont Nicolas Sarkory, Emmanuel Macron et François Hollande.

L’acteur le plus recherché de cette année est Benoit Magimel. Parmi les personnalités télé, on compte Bertrand Chameroy, Gilles Verdez et Camille Lou. Du côté des footballeurs, c’est Antoine Griezmann qui arrive en premier. Les chansons les plus recherchées sont « On écrit sur les murs » de Kids United et « Work » de Rihanna.

En France, les questions les plus recherchées sont « Comment télécharger Pokemon Go ? » et « Comment voter à la primaire de la droite ? ». Les français ont également recherché les définitions de « empathie », « bipolaire » et « pragmatique ».

Sources : France SoirAbondanceTendance Ouest.

indexation mobile

En 2015, Google annonçait ne pas utiliser d’index spécifique pour son moteur mobile et afficher des résultats similaires sur smartphone et sur desktop. Cependant, Gary Illyes a annoncé le mois dernier que Google basculerait « dans quelques mois » vers un index mobile. Quels sont les changements à prévoir concernant les positions de référencement naturel en 2017 ?

indexation mobile

QU’EST-CE QUE L’INDEXATION MOBILE ?

Auparavant, Google mettait en avant la version desktop des sites dans son classement, et ce classement se répercutait sur mobile. Gary Illyes vient d’annoncer que Google va bientôt passer d’un index desktop à un index mobile.

Cela signifie que Google va indexer les versions mobiles et non les versions desktop de chaque site, et cette indexation va primer sur l’indexation desktop. Le référencement de chaque site va donc être impacté par sa version mobile.

Gary Illyes aurait également annoncé que l’index desktop ne disparaitrait pas complètement, mais deviendrait secondaire, après l’indexation mobile.

QUELLES CONSÉQUENCES SUR LE RÉFÉRENCEMENT NATUREL ?

De nombreux paramètres sont à prendre en compte pour continuer à bénéficier d’un bon référencement, malgré cette mise-à-jour. De nombreux webmasters choisissent d’alléger leurs pages mobiles et y ajoutent moins de contenu, pour qu’elles soient plus rapide au chargement. Si Google s’intéresse maintenant aux versions mobiles de chaque site, les pages présentant peu de contenu (et donc peu de mots-clés) seront pénalisées. Il est donc essentiel de soigner le contenu et les mots-clés de ses pages mobiles.

Il est préconisé d’avoir un site responsive (qui s’adapte à la taille de l’écran). Celui-ci sera identique sur desktop et smartphone, avec la même quantité de contenu, tout en étant parfaitement optimisé pour l’affichage mobile.

Il n’y a pas encore de sortie officielle pour ce nouveau modèle d’indexation, cependant, cela laisse le temps aux webmasters d’optimiser leurs sites, d’adapter leur stratégie digitale et de référencement.

Sources : AbondanceMétadosi