evolution google

En 2018, Google fête ses 20 ans. Pour l’occasion, l’entreprise a annoncé plusieurs modifications qui vont influencer le moteur de recherche dans les années à venir, et donc, le travail à effectuer dans toute stratégie de référencement naturel.

La carte d’activité

La première initiative de Google est de prendre en compte, comme c’est déjà le cas pour certaines recherches, les recherches déjà effectuées pour influencer les résultats proposés aux internautes. Google proposerait alors des « cartes d’activité », rappelant ainsi les liens et résultats déjà obtenus. Le contenu à garder pourra alors être ajouté à des « collections », sur le même principe que des favoris. Le moteur de recherche pourra alors proposer des résultats supplémentaires pouvant intéresser l’internaute sur la base de ces collections.

Des onglets différents en fonction du type de requête

Google développera également une « organisation dynamique » de ses résultats, en utilisant les « featured snippets », pour fournir à l’internaute des résultats à travers des onglets différents en fonction de la requête. Par exemple, pour une requête « carlin », le moteur proposera un onglet « vidéos », un onglet « noms des carlins les plus connus », un onglet « acheter »…

De même, le Knowledge Graph de Google devrait inclure une nouvelle fonctionnalité « Topic Layer », ayant pour but d’approfondir des thématiques particulières.

Une évolution de Google Actualités et Google Images

Google Actualités devrait devenir « Discover » et proposer du contenu sans avoir besoin de formuler de requête. Il s’agirai d’actualités suggérées en fonction des dernières requêtes et centres d’intérêts de l’internaute. Cette fonctionnalité devrait être disponible uniquement sur mobile, aux Etats-Unis dans un premier temps.

Enfin, Google Image devrait devenir « Google Lens » et permettre d’effectuer des recherches grâce à l’appareil photo de son téléphone…

Source : Abondance.

données médias

Lorsque l’on recherche une information de type « 1 euro en dollar » ou « capitale de l’Egypte », Google fournit ces informations dans un cadre situé au dessus de tous les résultats naturels. C’est ce que l’on appelle la position zéro en référencement. Google souhaite continuer sur cette lancée et s’associe avec des organisations de presse pour davantage de données dans ses résultats…

Rappels sur la position zéro

La position zéro apparait au dessus des 10 premiers résultats naturels, dans un encadré plus lisible, où l’internaute peut trouver la réponse à ce qu’il cherche immédiatement. Afin de permettre cet affichage, Google utilise :

  • Les featured snippets des sites de la toile : titre, extrait, liste à puce ou tableau du site source. Ils peuvent intégrer également des vidéos.
  • Le knowledge graph : base de connaissance construite par Google, auquel cas aucune source n’est citée.
  • Les quick answers : cela est utilisé pour les calculs, les conversions, les résultats sportifs, les faits, la météo, les définitions…

Les nouveautés à venir

Google souhaite continuer sur cette lancée et s’associe avec des organes de presse afin de proposer davantage de données de ce type. Le moteur de recherche collabore actuellement avec plusieurs médias, dont ProPublica. Ces organisations produisent des données structurées dont le format est compatible avec le moteur de recherche et apparaissent donc tout en haut des résultats naturels. Si un internaute cherche le chiffre d’affaires d’une entreprise, par exemple, cela apparaitra alors dans un encart au dessus des résultats.

données médias

Cette nouveauté permettra certainement aux différents sites d’améliorer leur visibilité. Cependant, la réponse fournie par la position zéro suffit généralement à l’internaute, ce qui peut réduire considérablement le trafic sur les sites situés en dessous, et même sur le site concerné par la position zéro.

Source : Blog Du Moderateur

Google coupe du monde

Du 14 Juin au 15 Juillet 2018, Google proposera de nombreuses fonctionnalités supplémentaires pour pouvoir avoir facilement accès à toutes les informations de la Coupe du Monde. En effet, en tapant « Coupe du Monde 2018« , on a maintenant accès à des onglets spécialement conçus pour l’événement.

Une interface adaptée pour la Coupe du Monde

Google a mis à jour son interface pour la requête « Coupe du Monde 2018 », qui donne directement accès au calendrier des différents matchs, ainsi qu’à plusieurs onglets développés spécialement pour l’évènement et qui seront régulièrement mis à jour : matchs, actu, classement, joueurs, et phase finale.

coupe du monde

Il est également possible de requêter un match en particulier (afin d’avoir accès à des statistiques et au déroulement du match) ou une équipe en particulier (ce qui donne accès à des résultats interactifs par rapport aux résultats classiques affichés habituellement). Un widget est disponible sur Android pour suivre les scores en temps réel.

Des fonctionnalités supplémentaires

Google donne également la possibilité de s’abonner à la Coupe du Monde sur son application « Google News« , afin de recevoir toutes les informations. Google Assistant a également été paramétré pour répondre à toutes les questions relatives aux scores, aux joueurs, aux équipes ou au nombre de buts… Google Trends sera également mis à jour en fonction de la Coupe du Monde et donnera accès aux recherches en temps réel.

Youtube s’est également mis à la page en analysant les recherches effectuées en 2017 et fournit un classement des équipes les plus populaires : l’Argentine, le Brésil, le Pérou et le Mexique. Quant aux joueurs, ce sont Lionel Messi, Neymar et Christiano Ronaldo qui sont les plus populaires.

Source : Presse-Citron, Siècle Digital

scroll mobile

On a pu remarquer depuis quelques jours un nouveau test d’affichage de résultats Google sur mobile. Dorénavant, on ne voit plus de « page 1 », « page 2 », du moins sur mobile, mais un bouton « Plus de résultats » permettant d’afficher plus de 10 résultats les uns en dessous des autres : le scroll infini, une expérience plus fluide et plus agréable pour l’internaute. Mais concernant le SEO et SEA, qu’est-ce que cela change réellement ?

Le nouveau test Google sur mobile

Confirmée par Danny Sullivan sur Twitter, ancien journaliste travaillant maintenant chez Google, et remarquée par plusieurs internautes, cette nouveauté est bien un test effectué par Google. Le trafic web se faisant de plus en plus sur mobile, Google multiplie les tests. On se souvient notamment du test « Instant Search », qui permettait de commencer à afficher des résultats pendant que l’internaute tapait encore sa requête.

A noter également que cette fonctionnalité n’est pas encore déployée sur tous les appareils. Il semblerait que celle-ci ne soit disponible que sur Chrome et non sur Safari. Danny Sullivan a également confirmé sur Twitter que cet essai était uniquement fait sur mobile et non sur desktop.

A quels impacts principaux faut-il s’attendre ?

Quel impact principal ? Il n’y a plus qu’une seule page de résultats sur mobile, puisque le bouton « Plus de résultats » se retrouve tous les dix résultats, ce qui est donc plus agréable pour l’internaute… Il semblerait également, selon le site abondance.com, que les Adwords ne s’affichent qu’en bas de page, donnant davantage de poids aux premiers résultats naturels. Cela signifie donc que le nombre d’impressions des annonces Adwords serait diminué.

Google ayant déjà tenté cette expérience plusieurs fois (en 2011 et en 2015), on peut donc se demander si cette nouveauté va perdurer sur le long terme. Il semblerait que cela dépende principalement de l’activité des internautes quant aux annonces Adwords. A suivre…

Source : Abondance

Article 28 - Adwords

La plateforme d’annonces Adwords, permettant de diffuser des résultats sponsorisés sur une page de recherche, vient de faire une nouvelle annonce dans un Tweet du 20 mars 2018. Google indique en effet que dans les jours à venir, les comptes Adwords n’ayant fait aucune dépense au cours des 15 derniers mois seraient désactivés automatiquement, dans le but d’améliorer l’expérience utilisateur des comptes actifs. Que cela signifie-t-il ? Comment réactiver un compte qui a été désactivé automatiquement ?

Désactivation des comptes Adwords inactifs : quel impact ?

A partir du 26 Mars 2018, Google enverra une notification par email aux comptes concernés, c’est à dire ceux qui n’auront pas fait de dépense pendant 15 mois, pour les informer de la désactivation de leur compte Adwords. L’objectif est de désactiver les comptes en sommeil afin de ne garder que les comptes Adwords en activité. Un compte désactivé entrainera alors la mise en pause de toutes les campagnes créées. Cependant, toutes les statistiques et données des campagnes seront toujours accessibles sur les périodes passées. Cela n’aura donc aucune incidence sur la conservation des campagnes créées.

Sera-t-il possible de réactiver son compte plus tard ?

Il sera toujours possible de réactiver son compte Adwords. Il faudra pour cela, depuis la nouvelle interface Google Adwords, se connecter et se rendre dans les préférences (État du compte > Réactiver mon compte). A noter que, si après réactivation, le compte reste inactif pendant 3 mois, il sera de nouveau désactivé par Google et ainsi de suite.

Cette nouvelle ne présente donc aucun risque sur le fait de perdre l’accès à son compte Adwords. Nous vous rappelons qu’Iziweb Crea se charge de la création, diffusion et gestion de vos campagnes Adwords. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.

Source : Leptidigital

google home

La Google Home : qu’est-ce que cette enceinte connectée fonctionnant sur la base de la reconnaissance vocale ? A quoi sert-elle ? Comment fait-elle pour fournir des résultats ? Nous faisons le point sur ce nouveau système d’assistant connecté pour la maison.

La Google Home : qu’est-ce que c’est ?

La Google Home, enceinte intelligente, est composée d’un haut-parleur et de deux microphones. Ne comportant pas d’écran, cette enceinte fonctionne uniquement par reconnaissance vocale. Elle est disponible en France depuis Août 2017. Utilisée pour regarder la télévision, écouter de la musique, planifier sa journée, gérer des tâches, contrôler des objets connectés ou répondre à toute question habituellement requêtée sur Google, comment la Google Home fournit-elle ses résultats ?

Des résultats issus des Featured Snippets

Pour commencer, voici quelques exemples de requêtes demandées à la Google Home : « Quelles sont les pizzerias ouvertes autour de moi ? », « Quand part le prochain train pour Paris ? », « Quel est le plus petit pays d’Europe ? », « Convertis 10 euros en dollars », etc. Les requêtes s’apparentent donc complètement à ce que l’on a l’habitude de rechercher sur un moteur de recherche.

D’après une récente étude du site Roast concernant la recherche vocale et les réponses de la Google Home à ses requêtes vocales, il semblerait que Google se base sur les contenus de la position zéro pour fournir ses réponses. Parmi les contenus en position zéro, on compte notamment les Featured Snippets, qui représenteraient environ 80% des réponses apportées.

Les 20% restant proviennent alors du contenu sur le web, notamment pour les requêtes de type locales, pour lesquelles Google se sert très certainement des données Google My Business. Lorsqu’un internaute recherche un restaurant proche de chez lui par exemple, la Google Home se référera aux restaurants ayant une fiche Google My Business, situés à proximité.

Sources : Fandroid, Abondance

requêtes 2017

Google a publié dernièrement les requêtes les plus tapées dans son moteur de recherche pour l’année 2017. Actualités, films, séries, définitions et tuto, quelles ont été les recherches les plus populaires de l’année ?

requêtes 2017

Les tendances 2017 sur Google en France

Côté actualités, c’est Johnny Hallyday qui monopolise la plupart des requêtes, suivi par l’affaire Maëlys, les sondages de l’élection présidentielle, la primaire de gauche et l’ouragan Irma. Les films les plus recherchés sont « 50 Nuances de Grey », « Fast and Furious 8 », « Wonder woman » et « Valerian ». La série la plus populaire sur le moteur de recherche Google reste « Game of Thrones », suivie de « 13 Reasons Why », « Stranger Things » et « Prison Break ». Parmi les sportifs, c’est Neymar qui est le plus recherché sur Google, puis Mbappe, Coutinho et Evra.

Les français ont également recherché majoritairement les recettes de la tartiflette, du boeuf bourguignon, du gratin dauphinois ou encore de l’osso bucco, ainsi que les définitions de « oligarchie », « ergonome », « régalien », « PMA » et « assomption ». Parmi les fameuses requêtes tuto « Comment… », les français ont cherché comment faire du slime, comment voter blanc, comment faire une procuration…

Et les recherches dans le monde ?

Google a également donné son TOP 10 des recherches effectuées dans le monde, ce qui donne :

  • Hurricane Irma
  • iPhone 8
  • iPhone X
  • Matt Lauer
  • Meghan Markle
  • 13 Reason Why
  • Tom Pitty
  • Fidget Spinner
  • Chester Bennington
  • India National Cricket Team

Source : Le Blog du Modérateur

Knowledge Graph

Cela fait plusieurs années que Google cherche à améliorer toujours plus ses résultats de recherche, à permettre aux internautes de trouver rapidement l’information qu’ils recherchent et à leur permettre d’avoir accès au maximum d’informations possible. Le moteur de recherche a annoncé récemment trois nouvelles fonctionnalités…

Knowledge Graph

Des extraits de site en position zéro

La position zéro correspond aux résultats apparaissant avant les premiers résultats organiques. Elle reprend des extraits de site visant à apporter immédiatement à l’internaute la réponse à sa question. Il est prévu par Google de compléter cet espace déjà existant avec davantage d’images et de recherches associées. Il s’agit d’une amélioration à double tranchant : les internautes auront donc moins besoin de visiter les résultats organiques présents en première page, mais il s’agit aussi d’une opportunité à saisir pour apparaître en position zéro.

Du contenu dans Knowledge Graph

Google a aussi annoncé une mise à jour de son Knowledge Graph, c’est-à-dire l’encart apparaissant à droite sur une page de recherche et permettant de donner les informations principales recherchées par l’internaute. Celui-ci comportera bientôt du contenu connexe à la requête effectuée sur le moteur de recherche, par exemple des résultats sur des sujets liés, ou des vidéos en rapport avec la requête. On pourra alors, par exemple, avoir accès à des informations sur divers sports d’hiver lorsque l’on effectue une recherche sur le ski.

Du contenu suggéré et personnalisé en fonction des recherches précédentes

Google va également proposer du contenu suggéré. Le principe : en tenant compte de l’historique de recherche d’un internaute, il lui propose du contenu susceptible de l’intéresser. Par exemple, si un internaute effectue plusieurs recherches successives concernant des joueurs de football d’une équipe, le moteur de recherche proposera du « contenu suggéré » en rapport avec les autres joueurs de cette équipe, ce qui pourra intéresser l’internaute. L’objectif est ici de proposer des sujets dans le même domaine que les recherches précédentes, afin d’amener l’internaute à aller encore plus loin dans sa recherche.

Source : Le Blog du Modérateur

Article 22 - Géolocalisation

La géolocalisation est un atout de taille pour les entreprises misant sur un référencement local. Jusqu’à présent, Google permettait aux internautes d’avoir accès à des résultats locaux, déterminés par l’extension de l’outil utilisé (google.com, google.fr…). Ce dernier vient d’annoncer que les résultats peuvent maintenant être déterminés par l’emplacement géographique, sans prendre en compte le moteur de recherche.

Article 22 - Géolocalisation

Quels changements concernant les résultats géolocalisés ?

Parmi les nombreuses requêtes effectuées sur Google, on estime qu’environ 20% de celles-ci donnent des résultats locaux (recherche de commerce, d’hôtel, de restaurant…). Afin d’améliorer les résultats pour l’internaute, Google annonce un changement majeur : les résultats affichés sur desktop et mobile, ainsi que sur Google Maps sont maintenant déterminés par la géolocalisation de l’internaute.

Cette nouveauté entraîne les changements suivants : auparavant, utiliser google.fr ne donnait accès qu’à des résultats de recherches locaux français. Dorénavant, que l’on utilise google.com, google.fr ou par exemple google.co.uk (en Angleterre) pour faire une requête, les résultats locaux qui apparaîtront seront déterminés par la position de l’internaute. Il devient alors possible, par exemple, d’utiliser son moteur de recherche habituel google.fr en Angleterre et d’avoir accès à des résultats locaux et géolocalisés en Angleterre, tels que l’aurait fait google.co.uk. Lorsque l’on se trouve sur la page d’accueil de Google, le pays correspondant est maintenant affiché en bas à gauche de la page.

La modification manuelle : une fonctionnalité supplémentaire

Il est également possible de modifier manuellement ces paramètres dans les préférences du moteur de recherche : la langue du moteur (donc le moteur de recherche utilisé habituellement) et la « zone de recherche ». Cela permet alors à l’internaute d’avoir des résultats locaux du pays de son choix, quel que soit l’endroit où il se trouve. Il devient alors possible, par exemple, d’avoir des résultats locaux anglais lorsque l’on se trouve toujours en France.

Sources : Abondance, Internet Formation

Book online

Pour les commerces qui travaillent leur référencement local, la fiche « Google My Business » est un atout de taille. Permettant d’améliorer la visibilité et la géolocalisation de l’entreprise, elle apporte aussi de nombreuses informations : les coordonnées, les horaires, le plan, des photos, les notes et avis des internautes… Pour compléter cette fiche, Google va lancer le bouton « Book online ». Nous faisons le point sur cette nouvelle fonctionnalité.

Book online

Un nouveau bouton pour le Knowledge Graph

Le bouton « Book online » (ou « afficher le calendrier » en français), permettra aux internautes de faire des réservations en ligne de façon beaucoup plus rapide, directement depuis le moteur de recherche. Il permet également aux commerçants de suivre leurs réservations sur Google My Business.

Cette fonctionnalité n’est accessible pour l’instant qu’aux États-Unis, mais serait selon Google disponible dans d’autres pays par la suite. Le bouton s’active par le commerçant depuis le tableau de bord Google My Business. La fonctionnalité utilise des sites externes spécialisés dans la réservation en ligne, comme par exemple Booksy aux États-Unis.

En cliquant sur le bouton, l’internaute a accès à un onglet « Schedule » (« calendrier ») avec les services proposés, les horaires disponibles et les tarifs. Certains services peuvent même proposer une courte description. Les internautes peuvent renseigner la date et l’heure de leur choix, ainsi que le service souhaité, et les créneaux disponibles changent alors selon la requête proposée.

book online

Compléter sa fiche My Business : l’intérêt pour les commerces locaux ?

Il s’agit d’un nouveau levier à exploiter pour les commerces locaux : le bouton « book online » rend encore plus rapide le processus de prise de contact de l’internaute qui l’amène en boutique. Idéal pour réserver un restaurant, un hôtel, mais aussi prendre un rendez-vous chez le coiffeur ou le dentiste, cette nouvelle fonctionnalité sera à tester dès sa disponibilité en France !

Sources : Blog du Modérateur